La fin du monde

Dans quelques jours, nous allons tourner la dernière page du calendrier maya. À l’évidence, même si je ne crois pas à la fin du monde, ça me fait un petit quelque chose. Pas vous ? Après tout, ça n’a pas été donné à toutes les générations d’être témoins du passage d’un siècle, d’un millénaire, d’une ère et d’une fin du monde proclamée ! Nous sommes résilients. On va passer au travers.

On se souvient du bogue de l’an 2000. Le problème était bien réel. Il s’agissait en fait d’un problème de conception qui, s’il n’avait pas été réglé, aurait pu compromettre sérieusement notre mode de vie. C’est un ingénieur canadien qui a sonné l’alarme en 1980. Il a réussi à sensibiliser le monde entier, de sorte que finalement, vers 1995, la majorité des entreprises se sont décidées à investir pour mettre à jour les systèmes informatiques.

Comme on peut le constater, l’affaire est devenue importante pour les gens concernés, seulement cinq ans d’avance. On peut dire que le problème est entré dans leur champ de vision en même temps que dans leur plan quinquennal ! De grosses sommes étaient en jeu. On a fait les ajustements nécessaires et tout s’est bien passé.

Et si on faisait un «remake» du bogue à l’occasion de la fin du monde ? Cette fois, ce serait individuellement qu’on aurait à faire des ajustements. Imaginons que notre cerveau, un ordinateur d’une incroyable complexité, ait besoin d’une mise à jour de son système…

Nous nous réveillerions le matin du 22 décembre, comme les autres matins. Mais il y aurait eu des ajustements (nous y aurions mis le prix, évidemment) et notre conscience pourrait passer à un autre niveau… tranquillement. Peut-être qu’on trouverait des solutions nouvelles, auxquelles on n’avait pas pensé et qui deviendraient soudain évidentes… On aurait la générosité de les partager et l’audace de les appliquer. Nous aurions ce qu’il faut pour passer à une autre étape. L’intelligence, l’amour, le courage.

C’est ce que je nous souhaite à tous pour cette fin d’année. Et je me demande : avons-nous vraiment le choix ?

Andrée Robert
ARlittéra

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s